17-04-2024 21:50

Le Panama est un lieu privilégié pour la culture de la canne à sucre, comme en témoigne le succès des rhums Abuelo. Nous vous invitons néanmoins à sortir des sentiers battus et à vous diriger vers une jeune marque en plein essor : Kuna.

Pour la découvrir, le mieux est de se tourner vers cette cuvée qui constitue en quelque sorte le premier pas vers la marque. Il s’agit d’un assemblage de rhums, dont certains sont issus de mélasse et d’autres de jus de canne frais.

Le vieillissement a été effectué, pendant 8 ans maximum, en petits fûts de chêne blanc américain, ce qui a permis d’accroître l’intensité des saveurs. Il a été suivi d’une finition de 6 mois en fûts ayant contenu du vin de Bordeaux.

On obtient un rhum aux subtiles notes florales et vanillées, qui se distingue en bouche par de surprenantes saveurs de pomme et de cuir.

La cuvée Reserva Exclusiva 12 ans de Diplomatico s’est imposée comme une solide référence de la marque.
Elaborée sous la surveillance de Tito Cordero, l’un des maîtres rhumiers les plus primés au monde, cette cuvée Reserva Exclusiva est un rhum vénézuélien empreint d’une grande douceur.

C’est sur l’île de Negros que Don Papa élabore ses rhums. Une île au terroir volcanique, propice à la culture de la canne à sucre. Et de fait, plus de la moitié de la superficie arable de l’île lui est consacrée… On la surnomme d’ailleurs « Sugarlandia » !
De ce précieux sucre, récolté à la saison pleine, on tire la mélasse à partir de laquelle seront produits les différents rhums de la marque Don Papa.
Comme cette cuvée Baroko par exemple… Ce fameux rhum aux accents de fruits confits a vieilli plusieurs années en fûts de chêne américain. Un ajout de sucre de canne vient rehausser ses saveurs, puis il est filtré à froid et embouteillé à 40°.
Au nez, il délivre de puissants arômes de vanille, de chêne et d’agrumes. C’est en bouche que les fruits confits se dévoilent, enrobés de vanille et de miel.
Un rhum à déguster tel quel ou en cocktail.

Depuis 20 ans, Plantation bénéficie du savoir-faire et de l’expertise du même Maître assembleur : Alexandre Gabriel ! Sur lui pèsent de nombreuses responsabilités, et parmi elles, la principale : la qualité du produit fini.
Il convenait donc de lui rendre hommage, et c’est chose faite, avec cette cuvée XO 20ème anniversaire, un assemblage inspiré de crus originaires de la Barbade, vieux de 12 à 20 ans.
Une ultime maturation a été apportée en fûts de Cognac, dans les chais de la Maison Ferrand, comme c’est l’usage pour tous les crus de la marque.
Il offre en effet d’exquises notes florales, fruitées et boisées, qui laisseront un souvenir mémorable aux dégustateurs.
Une cuvée à la hauteur de l’événement !

Bumbu est un rhum artisanal produit sur l’île que l’on surnomme ‘Le Berceau du Rhum’ : la Barbade. Elaboré au sein de la distillerie ‘The West Indies Rum Company’, sa composition reprend avec soin la recette originelle et historique des premiers rhums épicés, chers à la Caraïbe.
Ce rhum d’assemblage tire ses origines de 8 pays au cœur desquels les cannes à sucre ont été méticuleusement choisies : Barbade, Brésil, Costa Rica, République Dominicaine, Salvador, Guyane et Honduras !
Cette recette n’est pas sans rappeler celles que réalisaient les voyageurs au 16ème – 17ème siècles et qui consistaient à marier épices et rhum ! Un procédé d’autant plus exclusif et singulier qu’à l’époque les épices étaient très coûteuses.
Cette bouteille de rhum Bumbu présente la particularité de ne pas revêtir d’étiquette papier mais une croix en étain qui se positionne au centre du flacon. Le bouchon est en liège.

La distillerie Bumbu est établie au Panama depuis 1890. Son nom rend hommage à la boisson éponyme, fabriquée par les marins lorsqu’ils voyageaient dans les Caraïbes il y a plus de 300 ans. Du rhum, des herbes locales, des épices, de l’aventure et un caractère bien trempé… la recette séduit toujours des siècles plus tard !
Le rhum Bumbu XO se déguste sec ou en cocktail. Il est issu d’un assemblage de rhums, dont les plus vieux atteignent 15 ans. Le tout élevé en fûts de bourbon américain. Le finish est effectué en fûts de xérès espagnol originaires d’Andalousie.
A la dégustation, c’est une cuvée plutôt boisée, adoucie par des notes de vanille et le zeste d’orange. Une cuvée intense et généreuse !

Emperor Héritage correspond à un concept original, né de l’imagination de deux passionnés : Christophe Aulner et Bruno le Merle.
On distingue habituellement les rhums élaborés à partir de mélasse, et ceux faits à partir de jus de canne frais. L’idée est ici de proposer un assemblage de rhums issus de ces deux procédés de fabrication distincts. Le mariage de ces deux profils -jusqu’alors opposés- permet d’obtenir des saveurs particulièrement originales.
Cette fusion reflète l’histoire de l’île Maurice, qui a été tour à tour conquise par les Français et les Anglais, un mélange de cultures que l’île conservera à son indépendance, en 1968.
Ici, c’est un paradis pour la canne à sucre : plus de 85% du territoire sont consacrés à la culture de la canne. Ce qui ne représente pas moins de 72 000 hectares !
Voici donc le premier-né de cette nouvelle marque : l’Emperor Héritage. Elevé en fûts de chêne français, mais aussi en fûts ayant contenu du Bourbon, c’est un rhum vieux de caractère qui se distingue aussi bien par sa vigueur que par sa subtilité.

Emperor Sherry Cask finish, né de l’imagination de deux passionnés : Christophe Aulner et Bruno le Merle, se veut être le meilleur représentant du savoir-faire de l’île Maurice.
Sur quel concept repose cette toute nouvelle production ? Des assemblages !
Pour cette marque, le mariage d’eaux-de-vie distillées à partir de pur jus de canne à sucre et de mélasse apparaît comme une évidence et puise sans doute ses origines dans l’Histoire de cette magnifique île : dominée au 18ème siècle par la France puis au 19ème siècle par l’Angleterre, l’île Maurice est un terroir sous influence jusqu’en 1968, date à laquelle elle acquiert son indépendance.
De cette influence passée, ce terroir garde le meilleur. Le concept de cette production en tire pleinement profit et marie sans complexe -pour élaborer le rhum Emperor Sherry finish – les meilleurs rhums agricoles et les meilleurs rhums de mélasse produits sur cette île.
Emperor Sherry Finish a bénéficié de rhums vieillis en fûts ayant préalablement contenu du Bourbon, puis affinés en fûts ayant autrefois contenus du Xérès.

Le saviez-vous ? L’île Maurice a autrefois appartenu à la France, puis à l’Angleterre. Ceci explique une spécificité de l’île : on y élabore des rhums de mélasse, mais aussi des rhums agricoles. Deux traditions subsistaient côte à côte, une situation que l’on voit rarement ailleurs.C’est alors que la marque Emperor est venue redistribuer les cartes, avec ce concept novateur : des assemblages qui intègrent à la fois des rhums de mélasse et des agricoles.C’est le cas de cette nouvelle cuvée Jubilee, un assemblage de ce type vieilli 9 mois en fûts de Cognac de 400 litres.Un traitement qui lui a permis de développer une palette aromatique originale.La dégustation révèle au nez des senteurs d’amande et de vanille. Le palais oriente, quant à lui, plutôt sur les fruits confits et le caramel.Cette cuvée Jubilee porte en elle un peu de la douce chaleur de son terroir d’origine !

Emperor, c’est un beau projet initié par deux passionnés de rhum, Christophe Aulner et Bruno Le Merle, qui se sont rencontrés sur l’île Maurice, un terroir privilégié.
L’idée ? Assembler des rhums de mélasse avec des rhums issus du pur jus de canne : une expérimentation audacieuse, à la rencontre de deux traditions, deux cultures.
Le procédé de fabrication est tout à fait singulier : il consiste à placer du rhum Emperor ‘Heritage’ dans un fût de cardamone, puis dans un nouveau fût de cannelle, puis d’anis étoilé, et enfin de vanille.
Le processus de macération fait le reste : le rhum s’enrichit de toutes ces saveurs, et acquiert son profil aromatique unique.
Pour conclure, un rhum épicé de qualité qui vous fera voyager jusqu’aux confins du monde : l’île Maurice !

L’originalité d’Emperor, c’est la fusion de ces traditions : la marque nous propose des assemblages de rhums agricoles et traditionnels, ce qui vient brouiller cette antique distinction !
Cette cuvée London Bridge est, elle aussi, le fruit de cette approche innovante : elle résulte d’un assemblage de crus vieillis entre 5 et 12 ans, issus de mélasse ou de pur jus de canne.
Une finition de 12 mois en fûts de Sauternes – un grand cru classé : le Château Clos Haut Peraguey – est venue compléter cette délicate alchimie.
Le nez révèle de bien séduisants parfums floraux et fruités, qui nous captivent. Au palais, la cerise, la myrtille et le chocolat composent un bel accord harmonieux. Irrésistible !

Canaoak est un rhum vieux innovant, dans la mesure où il s’agit d’un assemblage de rhums provenant d’horizons très différents.
Canaoak se compose en effet de rhums originaires de l’île Maurice (80%), du Nicaragua (15%) et du Panama (5%).
Ces rhums ont tous connu un vieillissement variant entre 4 et 8 ans, en fûts de chêne américain et français sous la surveillance scrupuleuse du Maître de Chai.
De ce travail soigné et patient résulte un rhum ‘Pure Blended Rum’ consistant et complexe, mêlant la douceur du miel et la chaleur des épices à la richesse des fruits. La finale est longue et chaleureuse.

Longueteau Genesis Vieux est un rhum agricole de Guadeloupe dont le nom fait sensation à chaque nouvelle sortie. Après une version non vieillie, puis ambrée, voici le premier rhum vieux de la série. C’est d’ailleurs la première fois qu’un rhum agricole est mis en fût brut de colonne, sans réduction, et embouteillé de la même manière, brut de fût.

Cette cuvée provient de la parcelle numéro 9 du Marquisat de Sainte-Marie, uniquement plantée de canne rouge. Après sa distillation en colonne créole, le rhum a été placé en fût de chêne neuf issu de la forêt du Tronçais. Enfûté à 72,3 %, il ressort à 71,7 % quelques 4 années plus tard, pour une expérience de dégustation toujours aussi explosive !

Longueteau Genesis Vieux est un rhum agricole de Guadeloupe dont le nom fait sensation à chaque nouvelle sortie. Après une version non vieillie, puis ambrée, voici le premier rhum vieux de la série. C’est d’ailleurs la première fois qu’un rhum agricole est mis en fût brut de colonne, sans réduction, et embouteillé de la même manière, brut de fût.

Cette cuvée provient de la parcelle numéro 9 du Marquisat de Sainte-Marie, uniquement plantée de canne rouge. Après sa distillation en colonne créole, le rhum a été placé en fût de chêne neuf issu de la forêt du Tronçais. Enfûté à 72,3 %, il ressort à 71,7 % quelques 4 années plus tard, pour une expérience de dégustation toujours aussi explosive !